Mes articles

Taraxacum officinale

Weber

Asteraceae

Occitan : Piche-au-lheyt,Grouch, Pourchin, Pourquin …

« Le pissenlit, nous le connaissons tous, nous le reconnaissons avec certitude ! »

« En êtes-vous sûr ? »

Pissenlit  Taraxacum officinale

Séneçon Senecio vulgaris

Pas si simple de distinguer un Pissenlit d’un Séneçon en cet état

Et voilà pourquoi quelques notions de botanique sont nécessaires :

Sa fleur jaune est appelée capitule. Il ne s’agit pas d’une fleur mais d’un ensemble de fleurs ligulées.

Ce capitule se tient au bout d’un pédoncule de 6 à 30cm de hauteur. On dit le pédoncule monocéphale, chaque pédoncule ayant un capitule.

Ses feuilles sont disposées en rosette à la base. Elles sont très dentées.

Sa racine est pivotante et profonde, c’est son moyen de survie !

Le Pissenlit est parthénogénétique, cela signifie que la transformation des graines n’a besoin d’aucune intervention extérieure pour se développer.


Les fleurs agrémentent une salade par leur couleur jaune soleil et l’adoucissent grâce à leur petit goût sucré.

Elle fait partie de la fameuse recette Franc-comtoise, la Cramaillotte

 

En décoction, c’est une excellente lotion adoucissante pour le visage et surtout cela diminue les tâches de rousseur, les tâches de vieillesse et les masques de grossesse.

 

Les feuilles se consomment jeunes, en salade, en jus, en soupe. Elles conservent une légère amertume à cause de la taraxacine. Plus la plante est mature plus la taraxacine prend le dessus.

Petite astuce : Taraxacine ⇨ Taraxacum

Sachant qu’elles contiennent de la VC et du manganèse et qu’elles se consomment toutes l’année, c’est un joli « plus » dans les soupes d’hiver

 

L’infusion de feuilles de Pissenlit ; Taraxacum officinale, est diurétique et apéritive.

Chasseuse d’urée et d’acides urique, elle rend l’articulation plus libre dans le mouvement.

 

Reste la racine, sans aucun doute une de mes plantes préférée.

La racine de pissenlit a une action douce et très efficace –tout ce que j’aime- ce qui permet des cures longues et sans danger.

Une décoction augmente la sécrétion de toutes les glandes digestives,

cholérétique et cholague, hypocholestérolémiant, hypoglycémiant et stomachique

Draineur hépatorénal, dépurative de la peau.

Expectorante

En cure prolongée, elle devient hypotensive.

Elle améliore l’état général

 

Torréfiée, elle était utilisée en succédanée au café

Elle était consommée comme les asperges.

On la récolte à l’automne car son taux inuline est le plus haut, jusqu’à 40%.

4.5% de potassium

 

Feuilles et racines sont complémentaires en infusion.

Et dire qu’on la nomme « mauvaise herbe »

Vous la retrouverez dans la Foitestine dans l'onglet

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.