Mes articles

Ah je vous entends déjà :
- « Oui l’Echinacée quelle belle plante surement l’une des reines de mon jardin »

L’ Echinacea est le Genre qui renferme plusieurs Espèces.

Les Echinacea appartiennent à la grande Famille des Asteraceae. La même que celle du Pissenlit, Taraxacum Officinale ou celle de la Pâquerette, Bellis perennis.

Celle de votre jardin est sûrement l’Echinacea Purpurea, quelle est belle cette plante formant de beaux bouquets qui fleurissent de juin à octobre, dans des tons de rose  pastel à tonique.

De loin, les plus élégantes mais leurs vertus sont moindres que celles de leurs cousines Echinacea angustifolia ou Echinacea pallida.

Un doute surgit quelle Echinacée est dans votre jardin ?

Aller un petit tour en botanique et vous pourrez l’identifier à coup sûr !

Nous allons commencer par traduire leur nom d’espèce

Purpurea= pourpre, cela laisse penser que sa couleur est soutenue

Pallida= Pâle, on en déduit que sa couleur sera moins soutenue que la précédente.

Angustifolia= feuilles étroites petit détail qui laisse penser que les deux autres espèces ont des feuilles plus larges.

Vérifions en nous aidant de planches botaniques.

Il y a aussi le réseau racinaire, celui de l’ Echinacea purpurea est beaucoup plus fins que les deux autres. Là vous aurez sacrifié la plante !

Les Echinacea sont très rustiques elles se divisent de l’hiver au printemps ou se bouturent très bien. Ce sont des plantes très faciles au jardin.

Une autre particularité de ces plantes est le goût pétillant piquant du  « cœur. ».de la fleur. Il s’agit en réalité de l’ovaire et du réceptacle. Vous  retrouverez ce goût piquant aussi dans la racine.  C’est la preuve de la présence du principe actif les isobutylamides. Plus le pétillant vous fera saliver plus la plante est de qualité.

Si les Echinacea citées ci-dessus sont efficace, l’Echinacea purpurea devra atteindre ses 3 ans avant d’utiliser ses racines.

Evidemment les racines seront récoltées à l’automne.

La fleur se récolte lorsqu’elle complètement épanouie

On utilise les parties aériennes et les racines respectivement en infusion et en décoction.

C’est sûr les racines concentrent d’avantage de principes actifs.

Elles seront utilisées en décoction mais leur forme la plus efficace reste la teinture mère de racines fraîches.

Rien de plus efficace dès les premiers symptômes de la grippe, oui je dis bien de LA grippe.

Elle va augmenter la production de globules blancs et aussi leur efficacité (phagocytose) .

Certains prétendent qu’elle agit dès sont contacte avec la muqueuse buccale mais ce qui est sûr c’est qu’elle agit dès son passage au niveau gastro-intestinal  -haut lieu des défenses immunitaires-  ce qui explique sa définition d’immunostimulant.

Les Echinacea pallida et Echinacea angustfolia sont l’objet d’une multitude d’articles dans la littérature des plantes médicinales qui sont parfois contradictoires.

Personnellement voici comment je l’utilise :

Les parties aériennes sont suffisantes, à mon avis, dans une cure d’automne pour préparer l’organisme à se défendre contre les états fébriles de l’hiver. En compresse sur l’herpès buccal.

En revanche pour les infections ORL plus sérieuses, je préfère l’utiliser en teinture mère de racines fraîches dès les premiers symptômes en prise fréquentes (4X/jr).

 

Attention L’Echinacea quelque soit l’espèce est fortement déconseillée chez les gens souffrant de maladies auto-immunes.

Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes

Ne convient pas aux enfants < 12ans

Rappel : On ne donne pas de formes alcooliques à toute personne alcoolique.

 

 

 

Cet article ne peut en aucun cas se substituer à une prescription médicale

Document écrit par V. Raffard Reproduction et diffusion interdite


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.